Que vous souhaitiez acheter la caravane de vos rêves à Bray-Dunes, louer votre loge présidentielle à l’année au Stade « Gros Quinquin », si ce n’est habiller vos enfants dans les boutiques chics du Vieux-Lille ou dans celles de la rue St Jean au Touquet… On va vous aider à économiser de l’argent !

Bien entendu, ça ne vous rendra pas millionnaires, mais certaines de ces astuces sont ptet des débuts de solution pour en finir avec la pauvreté !

C’est simple, les vacances, qu’on soit smicard ou président d’une grosse boîte, c’est toujours un budget conséquent. Aussi, plutôt que de laisser votre appartement ou votre maison vide (et à portée des cambrioleurs) pendant les vacances, pourquoi ne pas mettre votre bien en location ? Un petit tour sur Airbnb et vous serez vite fixés… Le site donne des garanties tous les sens à l’hôte, à hauteur de 800 000€. Si quelqu’un pète votre cafetière « Elecgros dépôt », vous devriez pouvoir la remplacer !

Un petit package avec des draps propres, quelques dosettes de café et un coffre ou une armoire verrouillée avec vos affaires les plus intimes sous clé. L’affaire est dans le sac ! Il y a fort à parier que cela participe grandement à améliorer vos vacances… et qui sait, vous fasse rencontrer des personnes plutôt cool !

Attention, astuce « bête comme le monde, mais qu’on applique jamais » ! C’est une technique toute simple : à chaque fois que vous êtes payés, ne conservez sur votre compte chèque que le montant de votre salaire. Virez tout l’excédent sur un compte d’épargne. Plus besoin d’appeler le banquier maintenant, un petit tour sur votre compte en ligne, et l’affaire est pliée. Non, ne cherchez pas d’excuse. Même s’il s’agit de 4€.

Même si vous aviez prévu une soirée en mode YOLO pour claquer les 58€ qu’il vous restait miraculeusement sur votre compte. Placez cette somme sur votre Livret A ou votre Livret Développement Durable. Bon, cette astuce ne marche pas si vous êtes à découvert tous les mois.

Dans le cas contraire, ça vaut le coup d’essayer !

On l’a tous : cette petite coupelle horrible dans l’entrée, où l’on balance toutes les pièces de monnaie qui déforment le pantalon. On file les grosses pièces au SDF en bas ou l’on s’en sert pour payer le pain… Mais bien souvent, les petites pièces rouges s’accumulent et on en fait pas grand chose (sauf payer une bière en pièces de 5 centimes, les mois vraiment freestyle). Il y a pourtant fort à parier que vous avez accumulé une vraie fortune sans le savoir ! Pour organiser les choses, demandez à votre banquier des petits tubes en plastiques, qui rendront l’opération plus facile pour le monde. Et ca vous évitera de débarquer à la banque, qui vous apprécie déjà pas beaucoup, avec des sacs plastique remplis de pièges rouges. On a fait le test pour vous, sur une tirelire qui trainait royalement dans le salon : on a récolté près de 27€… BIG MONEY !

Toujours dans la catégorie « tout le monde le sait, personne le fait », je vous présente l’astuce la moins suivie par les millenials pour économiser du fric : porter son attention sur la bouffe ! Plutôt que d’aller acheter tous les midis, au boulot, un sandwich sans âme (avec une formule à 5, 6… Voire 7€ !), prévoyez le coup : achetez de la bouffe non transformée (en plus c’est meilleur pour la santé, c’est plein de goût et d’estime de soi dedans), si possible en gros, cuisinez le tout, et congelez les restes. Et ouais, vous allez calmer tout le monde dans l’openspace quand vous ferez péter votre « Wok poulet coco citronnelle et riz sauvage » quand vos collègues en seront au sandwich triangle… Et vous paierez moins cher, en plus de vivre super vieux. Et super riche. Alors oui, c’est sur, on doit passer par la case « cuisine », mais à moins de préparer une recette d’Alain Ducasse ou de Florent Ladeyn, vous ne devriez pas passer plus de 30 minutes aux fourneaux.

Le livret A (ou le LDD, même combat), c’est bien, mais pas top. Ca vous rappelle ces chèques que mamie vous faisait quand vous étiez ado, sur ce compte que vous avez saigné sans aucune pitié, dès la majorité, pour des raisons plus ou moins valables (coup dur, week-end entre potes à Amsterdam, soldes, resto pour impressionner cette meuf qui vous aimait même pas, achat compulsif sur Internet d’une statue taille réelle de Bobba Fett). Désormais, le livret A, ça rapporte rien du tout (0,75% à l’année), et surtout, c’est « liquide », c’est-à-dire que vous pouvez y accéder facilement, très facilement. Trop facilement, en fait. Dans votre cas, ça pue la rage, parce que vous allez vous servir à la moindre occasion bancale, et ce sera impossible d’économiser dans ces conditions. Maintenant que vous êtes un grand garçon ou une grande fille, pensez à mettre vos économies sur un contrat d’assurance vie. Ca rapporte plus, et ce n’est pas forcément sale (puisque vous pouvez choisir d’investir sur des supports durables ou sur des petites sociétés qui seront bien contentes de croître grâce à vous). Ca vous forcera surtout à verrouiller vos économies pendant quelques années. Bon, au pire du pire, vous pourrez toujours retirer votre argent plus tôt, c’est juste que l’Etat se gavera un peu plus sur les intérêts générés. Dans tous les cas, ce sera plus intéressant pour vous que votre livret de teenager.

Si vous habitez en ville, avoir une bagnole c’est souvent synonyme de galère. Si vous habitez Lille ou Roubaix, c’est TOUJOURS synonyme de galère ! A moins de posséder un parking privé en plein centre-ville, d’avoir un cousin garagiste pour faire les réparations à prix doux, et un cousin saoudien pour faire le plein à l’œil… En dehors de ces aspects pratiques, avoir une bagnole, ça coûte un rein !

Selon le PRK (Prix au Kilomètre) de l’argus, votre voiture vous coûte entre 0,45 et 4,60€ par kilomètre ! Ce calcul prend en compte la décote, l’assurance, l’entretien et le carburant… Autant dire qu’à ce tarif, on peut vite réfléchir à des solutions alternatives, voire même de s’autoriser une location de bagnole quelques jours par mois, lorsqu’on ne peut pas faire autrement (déplacement pro, par exemple). Et c’est ptet l’occasion de retaper votre vieux vélo qui n’a pas vu une route en vrai depuis les années 1990.

Chaque premier dimanche du mois, de nombreux musées de la région sont gratuits : le Musée de la Piscine à Roubaix (qui ouvre sa collection permanente), le Musée d’Histoire Naturelle de Lille, le Musée des Beaux-Arts de Calais, Le Musée de la Chartreuse à Douai, le LaM à Villeneuve d’Ascq, le MUBA de Tourcoing ou encore l’Hospice Comtesse de Lille… En réalité, vous allez devoir vous montrer créatif pour trouver une bonne raison de rester chez vous !
Si vous allez au cinéma, achetez vos places dans une billetterie de grande surface, les places y sont généralement moins élevées que dans le cinéma en question… A condition de s’y prendre à l’avance !

On a sans doute du vous le dire, peut-être un milliard de fois. Un paquet = 7€ (à peu de choses près). Les roulées ? Oui, c’est moins cher, à condition d’acheter son tabac en Belgique… Mais ça reste un poste de dépense vraiment futile. En réalité, il n’y a qu’une chose à faire… Arrêter de fumer ! Sans compter tous les bénéfices que vous aurez à stopper cette habitude pourrie, vous pouvez y aller doucement, avec une cigarette électronique ou des cours de Yoga (voire de Krav Maga si vous voulez vous défouler !). C’est peut-être le poste d’économie le plus facile à récupérer. Alors oui, ça paraît super facile à dire, et moins à faire… Mais en fait, ça l’est ! La difficulté ici, c’est que tout le monde vous a persuadé que c’était super dur. En réalité, si vous analysez un tout petit peu la chose, vous réaliserez que ceux qui vous ont mis ça en tête sont A/ des industriels du tabac, B/ des laboratoires pharmaceutiques qui vendent des patchs, C/ des coachs qui vendent des stages anti-tabac, D/ des potes qui ont gobé les mensonges des trois premiers. L’économie que vous pouvez réaliser est peut-être un bon tremplin pour vous lancer. Arrêter la clope, en vrai, c’est 3 jours un peu chauds, et après tout va en s’améliorant.

Selon Warren Buffet, le meilleur investissement que vous pouvez faire, c’est sur vous-même ! Plutôt que de passer vos week-ends avachi comme une merde devant la Playstation, pourquoi ne pas essayer d’apprendre de nouveaux trucs ? Ces nouvelles compétences ne sont pas forcément d’ordre professionnel, même si le fait de devenir un master ninja sur Photoshop ne pourra que vous être bénéfique : pour négocier une augmentation, pour impressionner les collègues, pour faire des montages scabreux pendant votre temps de travail, ou tout simplement pour réaliser un portrait de vous-même en Origami.

En vrac, vous pourriez apprendre une nouvelle langue, comprendre les bases du code (ou devenir un gourou de python ou de ruby), vous initier au design graphique, vous former sur la menuiserie ou devenir un super bricoleur. Quelque soit la compétence que vous choisirez, elle vous évitera de faire appel à des pro (pas de money perdue !), vous apportera une base de négociation salariale (si vous êtes salarié), en plus de vous donner la satisfaction de développer vos skills ailleurs qu’à Battlefield 1 ou qu’à Fifa 2017. WIN-WIN, comme ils disaient.

Encore une fois, un conseil à la con. Mais que vous n’appliquez sans doute pas. Sincèrement, allez-vous encore jouer à ce jeu vidéo fini il y a 6 mois ? Allez-vous encore porter toutes les fringues que vous possédez ? Vous avez gardé ce cadeau que vous haïssez cordialement, mais que vous n’avez pas lourdé, parce que, « ça se fait pas, c’est un cadeau » ?

Profitez-en pour faire un peu de place dans vos armoires ! Faites péter les offres sur Leboncoin.fr pour les pièces volumineuses, et pour le reste (CD, Blu-ray, jeux vidéo)… Foncez sur Priceminister. En suivant ce lien, vous aurez même droit à 7€ pour toute première inscription.

Même si vous mettez vos objets en vente à faible valeur, ce sera toujours mieux que de les laisser dans un placard pour au final… ne jamais les en sortir !

On espère que ces quelques trucs pour économiser de l’argent vous auront fait sourire, à défaut de vous donner des idées ! N’hésitez pas à partager vos astuces avec nous, en nous envoyant un petit message sur Facebook.