Quiche Saumon & Poireaux

Ingrédients

  • 1 pâte feuilletée (pur beurre, bien sûr, car on a tous quelque chose de Tennessee Normandie)
  • 3-4 tranches de truite fumée (ou de saumon fumé)
  • 1 cuillère à soupe de moutarde (forte ou non, à votre goût)
  • 1 botte de poireaux dodus
  • 20 cL de crème (aka une petite briquette)
  • 2 oeufs
  • Poivre, sel, curcuma

L’hiver. Ses décorations de Noël, ses bonnes odeurs de vin chaud et de pain d’épices, ces échoppes qui prennent une allure digne du chemin de Traverse d’Harry Potter, avec ses petites loupiotes jaunâtres où on a envie de se nicher sous un plaid 100% polyester équitable pour siroter un chocolat viennois dès 15h30 (au crépuscule, quoi).

L’hiver, ses tartiflettes, ses raclettes, sa charcuterie… À mesure que les jours raccourcissent, l’onglet favoris « Comfort food <3 » ou « Porn food » prend de l’ampleur,  se remplit de tumblr et de blogs américains de « foodies » que vous ne regarderez plus une fois rangés dans vos favoris. Vous suivez Tasty et Michalak sur facebook, vos posts instagram se composent à 80% de pumpkin spice latte tel le brooklynois que vous n’êtes pas et vos yeux et votre foie suent littéralement du fromage, le tout auréolé d’un esprit de Noël plus consommateur et plus grassouillet que jamais.

Si ces images vous parlent, je sais qu’il y a une part de vous, là, enfouie sous les 3 kilos dits « de réserve pour l’hiver bwarf bwarf», il y a une personne qui souffre. Celle-là même qui s’est battue pour un pseudo bikini-body à renfort de crunchs et de squats, de course à pied à vous étrangler et à roter la saveur « Coco Malibu-menthe » de votre cigarette électronique. Celle qui a décidé résolument d’abandonner complètement les sucres raffinés pour au moins 4 bons jours (waw). Celle qui s’est inscrite au panier de l’AMAP, même si c’était que pour 3 mois. Celle qui fait semblant de ne pas être perdue dans les rayons de la biocoop, parce que les termes « Graines de chia », « Kombucha», et autres « Tempeh » sont les mots à maîtriser quand on veut impressionner son plan Tinder gémeaux ascendance hipster, tendance victime de la consommation et suiveuse de mode devant l’éternel. Mais déso pas déso, personne ne mange du Tempeh par choix, vous mentez.
Et pour cette personne qui souffre, avec toute sa complexité et ses contradictions, pour celle-là, il y a la recette dite du compromis : La quiche à la truite et aux épinards. Suffisamment gourmande pour ne pas provoquer de choc métabolique et de rejet réflexe suite à vos récentes habitudes hivernales et suffisamment verdoyante pour rappeler à votre corps l’importance des végétaux en ces périodes de constipation chronique (Ne mentez pas, j’ai dit).

Pour limiter le trauma de recuisiner pour de vrai (car non, cuire des patates et brancher l’appareil à raclette ne s’apparente pas à « cuisiner »), on va acheter une pâte feuilletée toute faite. Si vous voulez alléger le plat, une pâte brisée c’est bien aussi (et dans ce cas-là faîtes la vous-même,  puisque vous tenez tant à vous faire remarquer, espèce de snob). On l’étale dans un plat à tarte (comme ce Moule à Tarte en Verre Rond 30 Cm à commander si vous en n’avez pas et si vous n’en avez pas pourquoi diable lisez-vous une recette de tarte, je vous le demande ?!), on pique la pâte un peu partout avec une fourchette et on enfourne 10 min à 180°C. Si ça souffle, vous n’avez pas bien piqué. Si vous êtes de mauvaise foi et que vous maintenez que vous l’avez bien piquée, des petites billes existent dans le commerce pour remédier à ce problème (de soufflerie, pas de mauvaise foi : Tala Billes de cuisson en céramique 700 g). Si vous êtes pauvre/hippie/Accro du DIY Pinterest avant tout : des haricots blancs CRUS ça marche bien aussi).

Pendant que la pâte pré-cuit (on appelle ça « cuire à blanc ». Non, il n’y a pas de vanne, juste une information gentiment partagée, espèce de parano), on émince les poireaux, on les rince convenablement et on les fait poêler jusqu’à ce qu’ils deviennent tendres et fondants.
Dans le fond de pâte pré-cuit, on étale la moutarde. C’est plus facile au pinceau culinaire mais après on va dire que je pousse à la consommation. (BON, si vous songez à acheter un pinceau, évitez ceux en silicone, prenez un pinceau de cuisine en bois avec des poils synthétiques ou naturels). On dispose les tranches de truite fumée dans tout le fond de la tarte en essayant qu’il y en ait un peu partout. Vous pouvez découper les tranches et jouer à tetris mais éviter les trop petits morceaux car à la découpe et au moment de manger ça se barre dans tous les sens. Vous pouvez utiliser du saumon fumée mais je pensais juste à vous en ces périodes de saignées financières (je n’avais pas compris que vous étiez pêté de thunes). En plus, la truite ça absorbe moins les métaux lourds !  Au dessus de la truite, on verse les poireaux et on étale sans tasser.
Puis on passe à « l’appareil » (c’est le liquide qu’on verse dans la quiche et qui va coaguler à la cuisson avec une texture de flan) : il s’agit tout simplement de mélanger correctement les oeufs avec la crème et d’assaisonner. Du poivre, rose c’est le meilleur mais je ne vous jugerai pas si vous n’avez que du poivre de Kampot cambodgien.
N’ayez pas trop la main lourde sur le sel car la truite fumée est déjà bien salée. Je mets un peu de curcuma, à peine une demi cuillère à café, pour la couleur et pour l’aspect santé (C’est anti-inflammatoire, vous pourrez dire ça à votre date Tinder. Vous voyez je ne l’ai pas oubliée). On verse l’appareil uniformément sur les poireaux et c’est fini !
Les nostalgiques du fromage vont peut-être trouver qu’il manque un truc à cette recette et je vous assure qu’elle est excellente comme ça. Si VRAIMENT ça vous déchire le coeur vous pouvez utiliser du parmesan ou du chèvre ou de l’emmental. Mais faîtes-moi plaisir et testez-la telle quelle.
Cuisson : 30 minutes à 180°C, vérifiez quand même car ça dépend de chaque four. Si les poireaux brunissent avant que l’appareil ne soit figé, mettez juste une feuille d’alu au dessus et poursuivez la cuisson.
J’espère que votre vous intérieur qui est en manque de légumes vous remerciera et que vous retrouverez le salut intestinal. C’est tout ce que je vous souhaite.

Retrouvez chaque semaine la recette de Chloé, diététicienne reconnue (et reçue avec la mention LOL) !