Les bons plans lillois, c’est pas ce qui manque.
En quelques secondes, vous trouverez sur Google des dizaines de sites et magazines capables de vous les servir sur un plateau d’argent 2.0.
Vous n’aurez plus qu’à faire croire à vos amis que vous vivez un rêve éveillé grâce à d’originaux clichés Instagram dont seul vous avez le secret.

#picoftheday #chill #summer #pool #crewdecanetons

Mais passer du bon temps n’est pas une fatalité !
Qu’en est-il de tous ces plans galère dont personne ne parle ? 
Pourquoi préférer une journée au parc quand on peut chiller 48h en garde à vue avec une matraque insérée par erreur dans l’anus ?
N’écoutez pas ces dictateurs du bonheur qui s’efforcent de vous dicter la vie parfaite dont vous n’avez jamais rêvé. Moutons que vous êtes !

Osez demander le pire !
Afin de vous accompagner du mieux possible dans votre régression sociale, voici un TOP 3 des pires activités que Lille est capable de vous offrir.

#3 – Faire une demande de carte grise à la préfecture.

Pour bien débuter cette activité, commencez par vous délester de votre carte grise.
Les vrais aventuriers de la galère iront se faire casser la gueule et voler leur porte feuille contenant l’intégralité de leur vie administrative dans la rue Jules Guesde.
Une fois sorti de l’Hôpital où un stagiaire inexpérimenté s’y sera repris à 4 fois pour faire vos points de suture, direction la préfecture au 12 rue Jean Sans Peur à Lille.

Attention, ne vous fiez pas aux apparences. L’entrée fleurie du bâtiment et la rivière intérieur qui la traverse (oui, il y a vraiment une rivière à l’intérieur de la préfecture) ne sont que de la poudre aux yeux.
À l’intérieur, deux files d’attente différentes vous tendent les bras.
Malin comme vous êtes, vous prendrez évidemment la mauvaise et vous en rendrez compte après une bonne heure.
Gourmand et téméraire, lancez-vous dans la seconde.
C’est passé l’heure et demi d’attente que vous allez commencer à comprendre la vraie particularité de ce lieu.
Il n’est pas dans le même espace temps que le nôtre.
Les minutes sont en réalité des heures et une heure à attendre là bas revient à diminuer votre espérance de vie de quatre ans.


180 minutes plus tard, vous voila arrivé au premier guichet. Félicitations !
Vous y ferez la rencontre de Nadine. Elle travaille ici depuis 23 ans, soit 24567 années terrestres.
C’est à Nadine que vous donnerez l’ensemble des papiers soigneusement rangés dans une pochette plastique orange indiquée « papiers carte grise » au marqueur.
C’est également Nadine qui vous fera remarquer qu’il manque la moitié des documents nécessaires. 
Ne vous énervez pas contre Nadine, elle n’y est pour rien.
C’est juste vous qui êtes un peu con.
Revenez le lendemain avec le dossier complété et peut être aurez-vous la chance de voir ce qui se trouve au delà de Nadine.
Je n’ai personnellement jamais réussi à passer ce premier boss.

#2 – S’endormir dans le métro en rentrant de soirée et faire 4 allers-retours de la ligne rouge.

Commencez votre soirée dans un apéro sans grand intérêt et devenez le plus rapidement possible cette personne trop saoule et un peu relou. Vos potes vous abandonneront et vous jugerez judicieux de suivre la petite grosse bourrée qui tient absolument à aller « danser » à La Boucherie.

Vous n’êtes qu’un chien mais ici personne ne vous jugera.


Après l’avoir vu choper un autre mec au bout de 4 minutes au cours d’une danse collée-serrée sur du « Maître Gims », vous continuerez intelligemment de boire tout seul en attendant le premier métro.
Nous y voila !
Après avoir tenté plusieurs fois de prendre l’escalator ascendant pour descendre, vous voila enfin affalé dans la rame de métro.


Plus que quelques stations avant de rejoindre votre lit, courage !
Endormez-vous quelques secondes avant votre arrêt et laissez-vous embarquer dans un merveilleux voyage sous la métropole Lilloise.
Plongé dans un sommeil proche du comas, vous voila arrivé en bout de ligne.
Le métro repart dans l’autre sens. Vous aussi.
Une fois à l’exacte opposé de votre arrêt, vous serez réveillé par des agents Transpole désireux d’inspecter votre titre de transport.
Meilleur moment pour vous rendre compte que vous avez été dépouillé pendant le trajet.
>>>Plus de chèque, plus de carte, plus de liquide.<<<
Le vomi sur votre pantalon viendra vous délester du peu de dignité qu’il vous restait.
Il ne vous restera qu’à prendre l’amende qui vous revient de droit et votre titre de transport pour le voyage retour.
Courage, votre lit n’est plus qu’à 24 stations.

#1 – Se baigner dans la Deûle.

Il existe différentes manières d’attraper une MST à Lille.
La plus sympa d’entre elles est sans doute d’aller joyeusement patauger dans la Deûle.
Car oui, se baigner dans la Deûle revient à prendre part à une partouze non protégée dans un centre de dépistage Rwandais.
Avant le grand plongeon, ne prenez surtout aucune précaution.
Pénétrez la rivière la tête la première augmentera la gravité de votre blessure après avoir percuté une machine à laver abandonnée.


Une fois immergé, ingérez un maximum d’eau afin de repousser vos défenses immunitaires dans leurs derniers retranchements.
Un cadavre de poisson ou de rat viendra finaliser votre infection.

Bonus tuto beauté : lorsque votre corps accueillera ses premières plaques rouges, laissez-vous aller à la démangeaison frénétique. Plus vous grattez, mieux c’est.